Mon âme démasquée

Dernière mise à jour : 23 juil.

Une véritable délivrance, après tout ce temps à avoir été quelqu’un d’autre, celle qui devait correspondre aux standards inatteignables et aux attentes démesurées de cette société trop normée.


Une vie, jusqu’à maintenant, empruntée. Qui n’était pas mienne.



Le diagnostic d’autisme a changé ma vie. Je ne le dirai jamais assez.


Depuis que je l’ai obtenu en octobre dernier, j’ai fait tellement de progrès pour m’aimer davantage et m’accepter. Plus que dans les 5 dernières années en suivant des thérapies. Je n’ai eu que très peu d’idées noires depuis, qui envahissaient mon esprit jadis.


Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir des explications et des réponses à une quête identitaire. L’humain a besoin de se connaître. Un diagnostic médical, c’est mettre des mots sur une souffrance.


Dans mon cas, le diagnostic d’autisme a mis des mots sur la personne que je suis, en dessous de ce masque que j’ai porté toute ma vie pour ressembler à celle que je ne suis pas et que je ne serai jamais.

Les mots expliquent les maux.