Voici ce à quoi peut ressembler le masking...

Dernière mise à jour : 23 juil.

Le masking, aussi appelé camouflage social, est fréquemment utilisé chez les personnes autistes (et particulièrement chez les femmes autistes), mais aussi chez les personnes neurodivergentes, de façon plus générale.


J’ai déjà fait un article qui expliquait ce qu’était le camouflage social. En gros, le masking, c’est de dissimuler ses traits autistiques (ou neurodivergents) afin de correspondre au moule neuronormatif, c’est-à-dire celui qui ne privilégie qu’un seul fonctionnement neurocognitif comme étant valide, acceptable ou supérieur.


Le masking peut être inconscient ou conscient, mais dans tous les cas, il implique de nombreuses stratégies et des efforts parfois très intenses. Cela peut vite drainer l’énergie et fatiguer la personne qui en fait usage.


Voici à quoi ça peut ressembler.



* À noter que comme l’autisme est un spectre et que chaque personne autiste peut vivre des manifestations différentes de l’autisme, ces exemples ne sont pas exhaustifs ou universels.